L’argot , les termes techniques , les néologismes , les apports externes

> > L’argot , les termes techniques , les néologismes , les apports externes ; écrit le: 27 décembre 2014 par imen

Impossible de dire en quelques phrases les modifications de la langue du 19e au 21e siècle. Retenons simplement la place de l’argot, lequel entre dans tous les foyers ; la multiplication des termes techniques (dont beaucoup sont compris même par les gens les plus simples), la création de nombreux néologismes (dont énormément sont formés en se servant des racines grecques qui permettent une concision des termes), la multiplication des apports externes (anglais, bien entendu mais aussi en provenance de toutes les autres langues indo-européennes). Ces apports sont favorisés par la mondialisation non seulement du commerce mais également des moyens de communication. Un nouveau mot, s’il correspond à un besoin, peut ainsi être adopté par l’ensemble de la planète en moins de 24 heures. C’est ainsi que de nombreux mots étrangers, aux consonances parfois difficiles à prononcer, sont cependant utilisés quotidiennement par des dizaines de millions d’individus à travers le monde. Pour ne donner qu’un exemple, interrogeons-nous sur le mot ayatollah. Oui, même parmi les intellectuels, savait il y a une trentaine d’années ce que signifiât ce mot ? Aujourd’hui, il est utilisé même dans les cours de recréation.l’argot

← Article précédent: L’enrichissement Article suivant: La morphologie des langues


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site