L'étymologie et l'évolution des langues

Accueil » Histoire » L'étymologie et l'évolution des langues écrit le: 20 décembre 2014 par admin

Baudelaire dit quelque part qu’il « n’y a rien de plus intéressant que la reli­gion ». Il a raison mais seulement de manière partielle car dans sa formule il oublie l’étymologie. Tous les professeurs de langues (que leur matière soit le français, le latin ou le grec) l’affirment : dès qu’on parle d’étymologie et qu’on explique quelques curiosités aux élèves, la classe se tait et les regards s’illuminent. Connaître l’étymologie, c’est non seulement parti­ciper à l’histoire des mots mais c’est aussi, en quelque sorte, leur arracher des secrets parfois bien cachés. C’est sans doute cela qui plaît aussi aux jeunes.
On notera, ici, que contrairement aux mots latins qui ont beaucoup évolué en passant dans la langue française (ils sont passés à la moulinette défor­mante de l’évolution phonétique), les mots grecs (mots savants pour la plupart) ont peu évolué et il est donc beaucoup plus facile de reconnaître d’un premier coup d’œil leur étymologie, d’où une gratification immédiate, laquelle plaît nécessairement à tous les débutants.
L’étymologie est la science qui a pour but de rechercher l’origine des mots en suivant étape par étape leur évolution jusqu’à l’état le plus ancienne­ment attesté ou supposé (si on souhaite remonter à l’indo-européen). Notre but dans cet ouvrage est bien plus modeste. Il s’agit simplement de fournir au lecteur une sélection des racines grecques les plus utilisées de manière à lui permettre de comprendre immédiatement un nombre impor­tant de mots de la langue française usuelle ou savante. C’est donc, en quelque sorte, le chemin inverse de celui de l’évolution : au lieu de s’inté­resser à l’évolution d’un mot, nous nous bornons à dresser des listes de racines grecques en précisant leur état dans le langage actuel. Fort heureu­sement, contrairement aux racines et aux mots latins qui ont subi une véri­table évolution (les mots actuels étant parfois fort éloignés de leur racine), les racines grecques ont fort peu évolué et dans le mot français moderne il est relativement facile de retrouver la racine grecque d’origine.
Avant de nous intéresser directement à ces racines, il paraît utile de donner à nos lecteurs qui ne sont pas spécialistes en linguistique quelques infor­mations sur l’évolution naturelle des langues. Étant donné qu’il ne s’agit pas du sujet de cet ouvrage, ce chapitre sera très bref mais nous invitons les lecteurs qui seraient intéressés par ce sujet à se reporter à la bibliogra­phie en fin de volume, laquelle signale quelques ouvrages accessibles sur les différents sujets évoqués .Baudelaire

,

← Article précédent: Influence de la langue greque sur le français Article suivant: Combien de temps faut – il pour créer une nouvelle langue ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site