La morphologie des langues : Les racines

Accueil » Histoire » La morphologie des langues : Les racines écrit le: 28 décembre 2014 par admin

Le mot morphème est un terme générique. Pour être plus précis, on parle également de racines, de radicaux, et d’affixes (suffixes et préfixes). Dans certaines langues, il existe également des infixes, lesquels se placent à l’in­térieur de la racine ou du radical mais ce n’est pas le cas en français qui, à proprement parler, ne possède pas d’infixe. Il n’est pas dans notre intention d’entrer dans les détails mais quelques considérations générales et terminologiques sont utiles pour bien comprendre comment se forment les mots.

,

Lorsqu’on segmente un mot en ses différentes parties, on crée donc divers morphèmes. Parmi ceux-ci un seul est porteur d’identité (en d’autres mots un seul des morphèmes signifie quelque chose) : c’est la racine. En complé­tant cette racine avec divers autres morphèmes, on crée une famille morphologique.

Ainsi, le morphème gastr(o) peut donner :

Gastrite

,

Gastro-entéropathie

Gastroscopie

Gastroscope, etc.

,

On vient ainsi de créer une famille morphologique autour du morphème signifiant estomac, c’est-à-dire autour de la racine gastr(o), laquelle signifie estomac. On remarquera que cette racine (gastr) est monosyllabique (en effet, il ne faut pas tenir compte de la voyelle de liaison, laquelle ne fait pas partie de la racine mais est un ajout). Le fait d’être monosyllabique est caractéristique des racines. Lorsqu’un mot quelconque est lui aussi à l’ori­gine d’une famille de mots par l’adjonction d’un morphème (comme, par exemple, alcool qui donne alcooleux, alcoolique), on parle d’un radical et non d’une racine. Certaine racines sont à l’origine de vastes familles de mots, d’autres sont limitées à deux ou trois mots (voire, dans certains cas, à un seul mot). Certains mots connaissent un relatif succès durant de nombreuses années puis disparaissent. Ils sont alors remplacés par un synonyme créé à partir d’une autre racine ou parfois c’est l’ajout qui est modifié.morphème

← Article précédent: La morphologie des langues : La productivité Article suivant: La préfixes et les suffixes


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site