L’extension de la fin du permien

> > L’extension de la fin du permien ; écrit le: 11 janvier 2012 par La rédaction

Les divisions géologiques de l’histoire de la Terre ont été élaborées d’après l’évolution des espèces, les grandes limites correspondant à d’importants renouvellements

Cacops

fauniques et donc à de grandes vagues d’extinction. L’extinction de la fin du permien, qui marque la limite entre le Paléozoïque et le Mésozoïque, est la plus importante de l’histoire de la Terre, puisque, selon certains auteurs, quatre vingt seize pour cent des espèces vivantes auraient alors disparu, dont les derniers trilobites, les organismes réeifaux, la plupart des reptiles mammaliens, etc.

Cette crise considérable semble avoir duré plusieurs millions d’années. Pour l’expliquer, on évoque le plus souvent la formation de la Pangée qui a considérablement réduit la surface des mers peu profondes, ainsi que le refroidissement du climat dû à ce rassemblement des masses continentales.

Diplocaulus

Cependant, depuis quelques années, d’autres hypothèses sont émises pour tenter de comprendre les raisons de cette extinction.
Certains géophysiciens ont fait remarquer que les trappes de Sibérie, d’immenses épanchements volcaniques du nord de la Russie, ont 248 millions d’années, soit (à peu près) l’âge de la limite permien Trias. Cet événement géologique aurait produit d’énormes quantités de gaz carbonique, provoquant un effet de serre et une détérioration de l’environnement, et induit du même coup ces extinctions.
La fin du permien fut marquée par une véritable hécatombe qui mit un terme à la vie paléozoïque. Cette dévastation des écosystèmes permettra l’émergence de nouveaux groupes dès le début de l’ère mésozoïque.

← Article précédent: Le permien Article suivant: Le trias


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site