En guise d’apéritif : Les noms de villes et de villages inspirés par les grecs

> > En guise d’apéritif : Les noms de villes et de villages inspirés par les grecs ; écrit le: 18 décembre 2014 par imen

Plusieurs noms de villes et de villages doivent leur nom aux Grecs, lesquels étaient de grands marins et créaient des comptoirs et des colonies dans le monde entier. Dans le cadre de ce petit volume, nous nous intéresserons uniquement à la France.

Marseille est certainement la « colonie grecque » la plus connue en France ; d’ailleurs ne parle-t-on pas de Cité phocéenne ? En effet, Marseille fut fondée, 600 ans avant l’è.c., par les habitants de Phocée, une ville grecque d’Asie mineure. Dans son remarquable ouvrage consacré aux noms de villes et de villages (Belin, 1983), Eric Vial raconte la légende de la fondation de Marseille : « les Phocéens débarquèrent, sans intention de s’installer, le jour même où le souverain local, le roi Nam, devait marier sa fille. Selon l’usage de la tribu, la jeune fille devait choisir son époux en lui tendant une coupe. Ce soir-là, Gyptis, fille de Nam, tendit la coupe symbolique à Protis, le chef des marins grecs. C’est ainsi que ces derniers restèrent sur place, et que naquit plus tard une petite fille nommée Massalia… ».

Marseille n’est, bien entendu, pas la seule cité d’origine grecque. Signalons encore (nos sources proviennent de l’ouvrage précité), de manière non exhaustive, les villes ci-après. Bien entendu, il fut souvent question d’un « rhabillage toponymique », les envahisseurs donnant à la ville un nom ressemblant à son nom antérieur mais possédant un sens dans la langue des conquérants.

  • Agay (Var) provient du mot Agathon (qui signifie Bon).
  • Agde (Hérault) qui doit son nom à Agathe Tukhê ou Tychê (ce qui signifie la Bonne Fortune).
  • Ampuis (Rhône) dont le nom provient d’Amporion (qui signifie marché ou comptoir).
  • Ampus (Var) dont le nom provient aussi d’Amporion (qui signifie marché ou comptoir).
  • Antibes (Alpes Maritimes) dont le nom grec est Antiopolis, c’est-à-dire la Ville d’en face (anti= en face et polis = ville). Ce nom lui a sans doute été donné par les habitants de Nice .
  • Cadarache (Bouches-du-Rhône) doit son nom à ses chutes d’eau (en grec, kataraktês) .
  • Ceyreste (Bouches-du-Rhône) doit son nom à Kitharistês, le Joueur de cithare .
  • Grenoble (Isère) est la ville de l’empereur Gratien, c’est-à-dire Gratianopolis (polis = ville) .
  • Leucate (Aude) provient du mot Leukatês (lequel est un dérivé de leukos,lequel signifie blanc). On suppose que ce mot lui a été donné à cause de la couleur des rochers .
  • Monaco doit son nom à Héraclès Monoïkos, c’est-à-dire Héraclès le solitaire .
  • Nice (Alpes-Maritimes) dont le nom grec est Nikaia (la Victorieuse) .Les villes inspirés par les grecs

← Article précédent: En guise d’apéritif : Quelques éponymes grecs utilisés de manière courante Article suivant: En guise d’apéritif : Sceau grec sur le nom des marques


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site