Pysché

> > Pysché ; écrit le: 17 mars 2012 par La rédaction

Écoutez bien l’histoire de Psyché et d’Éros. Elle vous rappellera peut-être un conte célèbre qu’elle a d’ailleurs inspiré – celui de La Belle et la Bête.
La princesse Psyché est la plus jeune et la plus belle de trois sœurs. Elle a beau être une simple mortelle; elle est belle et pure comme son nom qui, en grec, signifie “âme”. La grâce, l’esprit, la beauté… : Psyché est décidément irrésistible. À tel point qu’au royaume de son père, tous les sujets se pressent pour l’admirer. Pour un peu, ils l’adoreraient comme une déesse.
Aphrodite ne l’entend pas de cette oreille. Quelle est cette jeune présomptueuse qui risque de lui faire de l’ombre ? Peu importe que Psyché veuille ou non rivaliser avec elle. La déesse de la Beauté et de l’Amour est si jalouse qu’elle décide de se venger.

Amoureuse d’un montre

Aphrodite fait appel à son fils, Éros, le dieu de l’Amour. On sait que cette divinité est l’une des forces primordiales dans l’univers des anciensGrecs. Avec le temps, les artistes l’ont représenté comme un jeune garçon ailé, perçant de ses flèches le cœur des êtres humains. Rien ne résiste aux passions qu’il fait naître. C’est bien pour cela qu’Aphrodite a recours à lui. Son intention est diabolique. Elle demande à Éros d’inspirer à Psyché un amour violent, mais pour le moins singulier. Psyché, en effet, devra tomber amou-reuse d’un homme d’une laideur repoussante. Autant dire d’un monstre.Les désirs d’Aphrodite sont des ordres. Éros s’exécute : il s’empare de son arc et s’envole dans les airs. Lorsqu’il arrive devant Psyché, il s’immobilise tout à coup : impossible de déco¬cher sa flèche, sa main tremble… Subjugué par la grâce de la princesse, Éros ne peut en détacher ses yeux. C’est ce que l’on appelle un coup de foudre. Pourquoi le dieu de l’Amour en serait-il à l’abri ?

Non seulement Éros n’obéit pas aux ordres de sa mère, mais il ne rêve plus que d’épouser Psyché. Comment cela peut-il être possible ? Lui, le dieu Éros, s’unir à une simple mortelle ? Et une mor-telle détestée par sa mère ? L’entreprise paraît désespérée. Alors, Éros imagine une ruse. Il s’unira à Psyché, mais toujours dans le noir. Ainsi, la jeune fille ne pourra pas savoir qui est son amant. Nul ne connaîtra le secret, même pas Aphrodite. Et leur amour sera préservé.Le soir même, Éros demande à Zéphyr, dieu du Vent, de transporter Psyché dans son palais. La belle est déjà endormie. Lorsqu’elle se réveille, le lendemain matin, elle se trouve en un lieu enchanté, décoré d’argent et de pierres précieuses. Détails étranges : elle est seule dans cette demeure. Pourtant, un repas a été préparé à son intention. Un bain a coulé pour elle et un lit moelleux l’attend. La nuit venue, Psyché s’étend sur ces draps frais. Elle somnole déjà lorsqu’il lui semble sentir une présence à ses côtés. Une voix lui parle, chaude et rassurante, et quelqu’un la prend dans ses bras accueillants… La chose se reproduit ainsi plusieurs nuits. Chaque soir, Psyché attend cet amant magnifique et mysté¬rieux qui lui a fait promettre de ne jamais tenter de le regarder.

Trahie par ses soeurs

De temps en temps, lorsqu’elle s’ennuie de sa famille, Psyché va trouver Zéphyr qui lui permet de passer quelques jours chez elle en attendant de retourner au palais. Ses sœurs ont fait de beaux mariages, et elles se moquent un peu de Psyché qui n’a encore épousé personne. Alors, cette der¬nière raconte l’histoire de son amant mystérieux qui n’apparaît que la nuit.

Ses sœurs sont si jalouses du bonheur de Psyché qu’elles voudraient bien le lui gâcher. Elles tentent donc d’introduire le doute dans son âme et lui disent que c’est certainement un monstre qui la retrouve, chaque soir, dans l’obscurité. Psyché veut en avoir le cœur net et rentre au palais d’Éros le jour suivant. Tant pis pour sa promesse. La nuit venue, alors que son époux est endormi, elle approche de lui une petite lampe à huile. Et quelle n’est pas sa surprise ! En fait de monstre, elle découvre le dieu de l’Amour, ses traits fins, son corps superbe. Alors qu’elle l’admire, une goutte d’huile tombe sur l’épaule d’Éros. Catastrophe ! Le dieu se réveille en sursaut, comprend que Psyché a manqué à sa parole et disparaît .

Sauvée par sa persévérance

Psyché est folle de douleur. Comme elle s’en veut ! Il ne lui reste plus qu’à aller trouver la déesse de l’Amour pour tenter de l’apitoyer sur son sort. Profitant de la vulnérabilité de Psyché, Aphrodite la soumet à toutes sortes d’épreuves les plus humiliantes. Avec une persévérance exemplaire, Psyché trie un énorme tas de graines mélangées par Aphrodite, triomphe de moutons féroces, puise de l’eau à la source du Styx et réus¬sit même à amadouer Cerbère, le chien à trois têtes du royaume des Ombres.
Devant un tel courage, Aphrodite accepte finale¬ment qu’Hermès aille chercher Psyché sur la Terre et la ramène sur l’Olympe, la demeure des dieux. Là, on lui fait boire le nectar et l’ambroisie qui la rendent immortelle. Et l’on commence à préparer les noces. Aux épousailles d’Éros et de Psyché, on dit même qu’Aphrodite a consenti à danser. De leur union, fruit de cet amour vrai, naîtra bientôt une fille ravissante… Volupté.

Vidéo : Pysché

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Pysché

https://www.youtube.com/embed/8pAXgTJ5POU

← Article précédent: Jason Article suivant: Pénélope


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site