Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ HISTOIRE ET ARCHEOLOGHIE

La colère de Zeus

Vous êtes ici : » » La colère de Zeus ; écrit le: 17 mars 2012 par La rédaction modifié le 29 juillet 2018

La colère de ZeusAn éclair zèbre le ciel et vient frapper de plein fouet la demeure de Lycaon. Ravagée par les flammes, celle-ci n’est bientôt plus qu’un tas de décombres fumants. Du haut du mont Olympe, Zeus, le souverain des dieux, celui qui lance la foudre, vient ainsi de mettre fin aux multiples méfaits de ce criminel, adepte des sacrifices humains. Désormais, Lycaon, métamorphosé en loup, ne cessera d’errer et de hurler sur la Terre, jusqu’à sa mort. Cependant, Zeus a appris que les cinquante fils de Lycaon se livrent à des actes aussi odieux que ceux de leur père. C’est pourquoi, déguisé en pauvre vagabond, il vient se présenter chez eux. Malgré leur infamie, ils accueillent le dieu travesti selon les lois de l’hospitalité et l’invitent à partager leur repas. Une énorme marmite est apportée aux convives. Zeus hume le plat mais son coeur se soulève d’horreur et de dégoût : parmi des entrailles de moutons et de chèvres, le dieu a reconnu des débris humains. Il s’agit des restes du malheureux Nyctimos que ses frères n’ont pas hésité à assassiner pour le manger. C’en est trop ! Révolté par ce crime odieux, Zeus transforme tous les cannibales en loups et rend la vie à Nyctimos.

De retour sur l’Olympe, le roi des dieux, dégoûté de l’espèce humaine, décide de la faire disparaître en la noyant sous un formidable déluge qui engloutira le monde entier. Tandis qu’il prépare le cataclysme, les hommes, ignorant ce qui les attend, vaquent à leurs occupations terrestres. L’un d’eux, pourtant, Deucalion, roi de la cité de Thia, vient de rendre visite à son père, le Titan Prométhée qui demeure dans les montagnes du Caucase. Or, Prométhée aime les humains à qui il a offert jadis un bien inestimable : la connaissance du feu. Le Titan, qui sait ce que projette Zeus, en avertit son fils. Sitôt revenu à Thia, Deucalion abat de gros acacias, les débite en planches et entreprend de les assembler. Au terme d’un long labeur, se dresse, comme échoué au milieu des terres, un grand bateau, une arche. Deucalion et sa femme, Pyrrha, y installent leur foyer.



Un jour, le vent du sud se lève et se met à souffler avec une rare violence, amoncelant dans les cieux de lourds nuages noirs qui cachent la lumière du soleil. Des milliers
d’éclairs déchirent les nues, et brutalement, dans le épouvantable et incessant du tonnerre, la pluie torr gouttes énormes, très espacées, viennent étoiler la p des chemins. Elles se rapprochent et une masse d’ea pand sur la terre. Sans discontinuer l’eau monte. Elit et engloutit les villes des côtes, puis les cités des Lorsque les cieux s’apaisent, le monde entier n’e qu’une vaste et morne étendue marine d’où émerge, en loin, le sommet de ce qui fut une montagne et serr jourd’hui un îlot. Seuls Deucalion et Pyrrha surviv leur arche. Neuf jours durant, ils flottent à la dérive lieu de la désolation la plus complète. Peu à peu le commencent à se retirer. Enfin, l’arche vient s’échoi une île qui est, en fait, le sommet du mont Parnasse.

Deucalion et Pyrrha touchent d’un pied hésitant 1 ferme qu’ils n’espéraient plus revoir. Aussitôt ils rem. le grand Zeus de les avoir épargnés et lui offrent un s ce. Cela fait, ils remarquent, non loin de l’arche échou temple dont le toit est recouvert d’algues et de coqui C’est le sanctuaire de Thémis, déesse de la justice. S sant très humbles, Deucalion et sa compagne supplient vinité de reconstituer l’espèce humaine. Zeus les entei touché, il envoie Hermès, son messager, annoncer qu’i accordera ce qu’ils réclament. Alors apparaît Thémis q clare : “Couvrez vos têtes ! Prenez les os de votre mère jetez-les derrière vous !” Très surpris, Deucalion et P s’interrogent du regard. Que veut dire la déesse ? Ils pas la même mère ! De quels os peut-il s’agir ? Bru; ment une idée les illumine : quelle est la mère de tou humains ? C’est la Terre ! Ses os, ce sont les pierres q jonchent. Les deux époux ramassent donc autant de cail qu’ils le peuvent. Ils se couvrent la tête puis les lancent dessus leurs épaules. Dès qu’elle touche le sol, chacune pierres jetées par Deucalion se transforme en homme; cune de celles lancées par Pyrrha devient une femme. A Deucalion et sa femme ont rendu vie à l’humanité. L’u leurs fils, Hellen, sera le père de tous les Grecs que nomme aussi les Hellènes. En souvenir de lui, la Grèce s pellera l’Hellade.

Vidéo : La colère de Zeus

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La colère de Zeus

https://www.youtube.com/watch?v=Kw4TSR79SPY

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles