En visite sur l’Olympe

> > En visite sur l’Olympe ; écrit le: 19 mars 2012 par La rédaction

Il est rare que les dieux et déesses en Grèce se montrent aux hommes sous leur forme habituelle. Ils résident la plupart du temps sur le mont Olympe, la plus haute montagne du pays. Pour cette raison, on désigne les principales divinités auxquelles croyaient les anciens Grecs comme les douze Olympiens. Ces dieux doivent leur immortalité au fait qu’ils dégustent régulière-ment une délicieuse boisson, le nectar, et un mets raffiné, l’ambroisie. Ils disposent en outre de nombreux pouvoirs surnaturels, en particulier de la capacité à apparaître aux hommes sous des formes diverses, humaines ou animales. Les dieux grecs ne sont pas spécialement bons : ils ont les mêmes qualités que les hommes, mais aussi les mêmes défauts. C’est pourquoi il n’est pas rare que l’Olympe retentisse de leurs disputes et rivalités. Pour cette raison également, les Grecs les craignaient autant qu’ils les aimaient, car un dieu peut toujours vous jouer un mauvais tour.

Voyez, trônant sur l’Olympe, ce dieu barbu au sévère visage. Il tient la foudre à la main et un aigle veille à ses pieds : c’est Zeus, “rassembleur de nuages”, maître du tonnerre et de la foudre, roi de tous les dieux. A son côté se tient Héra, son épouse, accom-pagnée d’un paon. Elle est déesse du mariage et de la les hommes redoutent son mauvais caractère. Plus loir ve Poséidon, l’ombrageux dieu des mers. Frère de Zeu: cilement reconnaissable à son trident et à sa cheveli entremêlée d’algues, car il arrive tout juste de son ps marin. On le craint beaucoup parce qu’il commande pêtes. A l’écart, la mine sombre et tout de noir vêtu, Hadès au regard féroce, semble méditer. Il a, une fois coutume, quitté son ténébreux royaume souterrain,  pour monter sur l’Olympe. Habituellement, il règne sur Vous avez sans doute remarqué ce dieu laid, coiffé d’u bonnet, et qui, le marteau à la main ne cesse de march en large en bougonnant. Il s’appelle Héphaïstos ; c’e des forgerons.

Fils de Zeus et d’Héra, il a épousé la be dite, déesse de l’Amour, toujours environnée de color de son époux, celle-ci préfère converser avec Arès . Armé en cap et toujours agité, ce dernier est dieu de la guéri sence sur l’Olympe n’est guère souhaitée car il y fait t carme. Sur Terre, on le craint car il apporte avec lui la  mort. Heureusement, Athéna s’emploie à l’assagir. Cuirasséearmée d’un bouclier et d’une lance, casquée, cette magnifique aéesse ne préside pas uniquement aux faits de guerre : accompagnée de sa chouette, elle représente la Sagesse et offre à l’humanité ses connaissances et ses inventions ingénieuses. A l’ombre d’un bosquet vous verrez de temps en temps discuter un couple.

Un beau jeune homme, l’arc au pied, une lyre à la main, semble scintiller. Il parle à une jeune fille armée d’un arc, caressant une biche et couronnée d’un diadème surmonté d’une une. Lui s’appelle Phoebos Apollon. Il est dieu du Soleil et de la poésie. Son interlocutrice est sa soeur, Artémis, déesse de la chasse et de la Lune. Deux autres dieux s’amusent bruyamment. le premier porte un curieux chapeau avec de petites ailes ; ses sandales sont également ailées et il tient un bâton ailé entrelacé a deux serpents : le caducée. Il se nomme Hermès, exerce la fonction de messager des dieux et protège les commerçants, les voleurs et les médecins. Le dieu qui rit si fort à côté de Zeus, vêtu d’une peau de panthère et coiffé de feuilles de vigne, a pour nom Dionysos. Dieu du vin, souvent jovial, il devient parfois inquiétant.

Ces douze Olympiens étaient honorés dans la Grèce antique, mais un grand nombre d’autres divinités comptaient aussi beaucoup. Ils représentaient tous les forces de la Nature qui, aux yeux des Grecs, constituait un être vivant, à la fois adoré et redouté.

Vidéo : En visite sur l’Olympe

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : En visite sur l’Olympe

← Article précédent: Le mariage d’Atalante Article suivant: La peau du lion


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site