Le mariage d’Atalante

> > Le mariage d’Atalante ; écrit le: 19 mars 2012 par La rédaction

Iasos rêve depuis longtemps d’avoir un héritier mâle, mais son épouse, vient de mettre au monde une fille. Le roi prend alors une cruelle décision et fait abandonner le bébé, Atalante, sur le mont Parthénion. Heureusement, Artémis, la déesse de la chasse, veille et ordonne à une ourse de nourrir la petite fille. Quelques années plus tard, devenue une belle et robuste jeune femme, Atalante abat, à l’arc, un monstrueux sanglier.

Entendant parler de l’exploit de sa fille, Iasos la rappelle auprès de lui. Il remarque vite qu’elle a un caractère indocile et violent. Elle préfère chasser et se livrer à des exercices physiques plutôt que d’accomplir des travaux féminins. Il décide donc de marier Atalante. Celle-ci réplique : “J’accepte, mon père, de prendre un époux, mais à une seule condition : celui qui me voudra pour femme devra me battre à la course, sinon, il sera mis à mort.” Iasos est obligé de céder. Un grand nombre de princes grecs tentent l’aventure ; mais elle les distance sans peine. Cependant, un Arcadien, nom­mé Mélanion, désire cette union. Il supplie Artémis de l’ai­der. La déesse lui offre trois pommes d’or. Mélanion se pré­sente ensuite à Iasos et lui demande la main de sa fille. “Pauvre jeune homme, gémit le roi, tu connais la condition à remplir ! Sais-tu combien y ont laissé leur vie ?” Mélanion réplique : “Ne t’inquiète pas, ô roi, je sais ce que je désire et ce que je fais.” Bientôt, la course a lieu. Atalante et Mélanion s’élancent sur la piste, au coude à coude. Le jeune homme sent que la princesse va le distancer.

Il tire alors de sa tunique la première pomme d’or et la jette sur le sol, devant Atalante. Eblouie, la jeune fille s’arrête, ramasse le fruit et reprend sa course. Peu à peu, elle regagne du terrain, mais Mélanion jette sa seconde pomme, et, de nouveau séduite, Atalante brise son élan pour la prendre. De la même façon, elle interrompt sa course pour ramasser le troisième fruit, mais, lorsqu’elle se redresse pour tenter de rattraper son retard, Mélanion est déjà parvenu au poteau d’arrivée. Finalement heureuse, Atalante accepte sa défaite et épouse Mélanion.

← Article précédent: L’épouse de Pygmalion Article suivant: En visite sur l’Olympe


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site