L’orient ancien : Le Déluge

> > L’orient ancien : Le Déluge ; écrit le: 10 février 2012 par La rédaction

Le poème du Déluge rend compte du fléau  univer­sel voulu et réglé par les dieux, excédés par le vacarme et la prolifération  incontrôlée de l’espèce humaine. Toutefois, l’un des dieux avertit un mortel, lui conseillant d’enfermer dans une embarca­tion « toute semence de vie », sa famille, les ani­maux de la campagne et de la steppe et les artisans spécialisés… Le septième jour, raconte le rescapé, l’ouragan s’apaisa, la mer se reposa, le déluge cessa… « Toute voix s’étail tue, toute l’humanité était devenue de la boue, comme un toit plat le marais s’étendait… Je pleurai… » Mais la vie ainsi préservée allait pouvoir reprendre sur la terre.

← Article précédent: L’orient ancien : Le jugement des morts Article suivant: L’orient ancien : Le héros Gilgamesh


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site