L’orient ancien : Zeus, souverain suprême

> > L’orient ancien : Zeus, souverain suprême ; écrit le: 10 février 2012 par La rédaction

Quand Zeus eut ramené ses frères et sœurs à la lumière, il octroya à chacun un pouvoir et des attri­butions : conservant pour lui-même l’autorité suprême, particulièrement sur le ciel, il confia à Poséidon la maîtrise des mers et à Hadès l’empire souterrain. Parmi ses trois sœurs, Hestia, Héra, Déméter, il fit choix de Héra et l’épousa.

Zeus, la foudre au poing, domine en maître absolu le royaume des dieux, qu’il a établi au som­met de FOlympe, le mont le plus élevé de la Grèce. Pour atteindre ce but, il aura eu à soutenir de terribles guerres contre les Titans, puis contre les Géants, tous fils de Gaia, jaloux de l’« usurpateur ». Triomphant de toutes les forces incontrôlées, désormais soumises à sa sagesse, il demeure sans conteste le régulateur souverain de l’univers.

Associée à la majesté de son époux, Héra est le modèle même de la femme, épouse et mère. Elle a mis au monde Arès, dieu de la Guerre, et également Héphaistos, dieu du Feu. Le premier, robuste et cruel, parcourt la terre en quête de conflits sanglants ; le second, confiné dans les entrailles de l’Etna, où il anime tout un peuple de Cyclopes forgerons, est laid et contrefait : il n’en est pas moins l’époux de la déesse de la Beauté, Aphrodite !

← Article précédent: L’orient ancien : Les âges de l’Humanité Article suivant: Les Grecs : Les amours de Zeus


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site